top of page
MK_EXPO58.jpg
MK_EXPO52.jpg

Milica Jovanovic,

l'argile en tant que journal intime

‘Mes céramiques sont comme le jazz. Une note en suit une autre, on ne sait pas où cela mène ni quelle sera la tonalité suivante.’

"Votre vie entière détermine ce que vous faites, dit Milica Jovanovic, ma céramique est un fidèle miroir de ce que j’ai vécu". Dans le cas de Milica, c'est un lourd passé :elle a survécu à la guerre en Bosnie, elle a connu la faim et le froid, elle a été confrontée à la peur, à la maladie et à la mort de ses proches, elle sait ce que signifie se retrouver en Belgique comme réfugiée. Elle est traversée d'émotions qui se traduisent dans ses céramiques. Parce que l'argile réconforte. "Je peux dire à la terre ce que je ne peux pas encore dire aux gens. Ce que je ressens, je le transforme en sculpture. Chaque émotion devient visible dans l'argile."

Milica travaille intuitivement. "La céramique , c'est comme le jazz; les notes se suivent, on ne sait pas où l’on va ni quelle sera la tonalité suivante.
Je traite l’argile avec respect, avec une extrême prudence. Je travaille la pièce sur mes genoux, j'embrasse l'argile avec amour comme un bébé." Elle a une nette préférence pour l’argile appelée “vingerling” car elle lui obéit et supporte chaque modification.
"Je veux une argile qui soit vivante, qui montre le mouvement des lignes et des couleurs. La couleur représente tout pour moi" Son travail ressemble à du velours mais au toucher il est rugueux comme du papier de verre. Les couleurs chatoyantes donnent aux formes un éclat particulier, elles semblent donner de la lumière et vivre.  

Bien que son travail naisse d'émotions intenses, elle essaie de lui donner davantage de légèreté en en donnant à ses oeuvres un titre amusant, tendre ou romantique comme: "J'ai décidé d'être heureuse parce que c'est bon pour la santé".

 

Avant sa fuite vers la Belgique, Milica travaillait comme pharmacienne et rédigeait un doctorat. Même à l'époque, elle aimait expérimenter, mais en Bosnie il y avait peu de possibilités de formation artistique pour adultes. En Belgique elle a suivi plusieurs cours de céramique dont le SLAC à Louvain, aujourd’hui elle enseigne la céramique au Centre Culturel de Forêt (Bruxelles).

MK_EXPO60.jpg
MK_EXPO58.jpg
MK_EXPO56.jpg
bottom of page